Le tissage à l’origine de l’informatique ? (2)

Mosaïques : DossiersScience

samedi 11 juin 2016

Les tireurs de lacs

Fin de la pub et reprenons notre trame. Dans mon article précédent, j’évoquais le fait que le métier à tisser représentait un travail fastidieux. En effet, avant l’invention du métier Jacquard en 1801, les fils de chaîne étaient levés ou abaissés par des cordes appelés « lacs ».

Ainsi, au 17ème et 18ème siècle, les cordes étaient manipulés par des ouvriers, les « tireurs de lacs ». Souvent, c’était des enfants qui pouvaient mouvoir sous les machines grâce à leur petite taille. Il fallait parfois trois personnes pour tirer un lac ! Le travail était fatigant et répétitif : 15 à 18 heures par jour (10 heures pour les enfants de 6 à 10 ans) pour un travail de misère tandis que d’autres s’en mettaient plein les poches. L’histoire se répète…

Le métier Jacquard

Intervient alors Joseph-Marie Jacquard (1752 – 1834), fils d’un maître-fabricant en soie. Désireux d’améliorer la condition de vie des ouvriers, il dote sa machine à tisser de trois techniques combinées :

  • Le métier à tisser de Vaucanson automatisé par système hydraulique et commandé par des cylindres analogues (1748).
  • Le système de cartes perforées de Jean-Baptiste Falcon, formées d’une chaîne infinie de cartons qui permet la commande ininterrompue des machines textiles (1728).
  • Les aiguilles de Basile Bouchon, adaptation du mécanisme d’horlogerie au domaine du tissage, qui effectue la lecture du ruban perforé (1725).

Le métier Jacquard est né ! Cet appareil automatisé allait révolutionner la profession. En 1812, on dénombrait près de 11.000 métiers Jacquard sur le territoire français contre 20.000 à la fin du XIXème siècle.

Machine Jacquard à 400 crochets

[Source image]

Zoom sur les cartes perforées

[Source image]

Comment ça marche ?

Le métier Jacquard est constitué de deux parties : le métier à tisser qui sert à produire les tissus et dont nous avons vu le principe de fonctionnement dans la première partie du dossier. Puis, la mécanique Jacquard proprement dite qui surmonte le métier à tisser. L’ensemble pouvait alors atteindre 4 mètres de haut. Eh oui, il faut de la place pour tirer les lacs à la verticale !

La mécanique repose sur la lecture de cartons perforés. Les fils de chaîne sont levés par des crochets via les lacs. Ces crochets sont sélectionnés par des aiguilles. Si une aiguille s’enfonce dans un trou du carton, le crochet est soulevé et, par conséquent, le fil de chaîne aussi. Si l’aiguille rencontre le carton (pas de trou), le crochet n’est pas sélectionné et le fil de chaîne reste en place. Bon, je vois que t’as rien compris alors regarde la vidéo ci-dessous et ça sera plus clair !

Il faut retenir que les perforations de la carte commandent l’enfoncement des aiguilles, la sélection et la levée automatique des fils de chaîne entre lesquels doit passer la navette qui contient le fil de trame. Un métier jacquard supprimait cinq tireurs de lac et le tisseur commandait lui-même l’opération, tout seul comme un grand.

L’autre avantage de la mécanique Jacquard est de permettre la commande individuelle des fils de chaîne. Il est alors possible d’associer, dans un même tissu, une multitude d’armures différentes et par là de favoriser la création de nombreux motifs originaux et créatifs. Ensuite, le métier Jacquard va subir quelques améliorations dues, notamment, aux progrès techniques tels que l’électricité. Mais, la base de la mécanique restera toujours la même. De nos jours, les métiers Jacquard, de grandes dimensions et entièrement automatisés, produisent la plupart des tissus à motifs pour l’habillement, l’ameublement, le linge de maison, etc.

Le métier Jacquard en parler Lyonnais

Les ouvriers de la soie (Canuts), situés dans le quartier de la Croix-Rousse de Lyon désignaient cette machine sous « bistanclaque pan ! », d’après le bruit qu’elle faisait en fonctionnant :

  • bis : on appuie du pied sur la pédale. Cela relève une moitié des fils de chaîne ;
  • tan : le battant se repousse ;
  • claque : la navette (ou la canette) passe et bute au bord ;
  • pan : le battant frappe la dernière trame.

Les conséquences de la machine Jacquard

Bien que révolutionnaire, la machine Jacquard fut mal reçue par les ouvriers de la soie (Canuts) qui voyaient en lui une cause possible de chômage. Ce fut la cause de la Révolte des Canuts, où les ouvriers cassèrent les machines. Puis, elle fut acceptée et participa au rayonnement international de la fabrique lyonnaise, alors réputée pour ses tissus.

Cependant, Marie-Joseph Jacquard regretta toute sa vie les conséquences sociales de cette innovation. En effet, les enfants durent trouver du travail ailleurs dans des usines où les conditions étaient plus difficiles. Un bien pour un mal ? En parallèle, un nouveau métier hautement qualifié naît : celui de liseur, capable de transcrire la mise en carte (le dessin du motif) en une garniture de cartons perforés.

S’il ne s’agit pas d’informatique à proprement dite, la machine Jacquard est la plus ancienne machine programmable que nous connaissons. Et l’apparition d’un nouveau métier, les liseurs, n’est-il pas à rapprocher du celui des programmeurs alors en plein essor depuis l’expansion des ordinateurs ?

Encore mieux, la machine Jacquard, à travers sa première forme d’utilisation des cartes perforées, aurait fortement inspiré le mathématicien britannique, Charles Babbage (1791-1871), lui-même créateur du tout premier ordinateur mécanique ! Mais ceci est une autre histoire que nous verrons au prochain article.

Pour finir, vu la taille du métier à tisser Jacquard (au moins 4 mètres de haut), à la Croix-Rousse furent construits des immeubles aux plafonds hauts et aux grandes fenêtres pour que la lumière éclaire l’ensemble du métier. Les ouvriers vivaient sur place dans des mezzanines perchés. Cette particularité architecturale est typique de la Croix-Rousse et très recherchée actuellement sur le marché de l’immobilier… Ou quand un milieu ouvrier devient bobo-tendance. A nouveau, l’histoire se répète-t-elle ?

Immeubles de la Croix-Rousse

[Source image]

Intérieur d’un appartement « Canut »

[Source image]

Dossier sur le tissage et l’informatique
Le tissage à l’origine de l’informatique ? (1)
Le tissage à l’origine de l’informatique ? (3)

Dans la même catégorie

19 Pierrot ont pris leur plume. Et toi ?

  1. Sympa, ça m’a rappelé cet épisode des Simpsons : Paths of Glory

    lundi 13 juin 2016 à 11 h 15 min
  2. Sirtin

    Mouarf, tu en as des références !
    😉

    lundi 13 juin 2016 à 15 h 54 min
  3. Merci pour cet article : j’ai visité le musée des tissus ainsi que divers musées à Lyon qui évoquent pas mal les machines Jacquard, mais je n’avais jamais vraiment compris comment ça fonctionnait en lisant les petits panonceaux d’information et en regardant les machines…
    Le billet vient enfin m’éclairer sur ce point !

    mercredi 15 juin 2016 à 22 h 25 min
  4. Sirtin

    Oui, ça me faisait pareil jusqu’à que je trouve l’animation qui m’a enfin éclairci sur le fonctionnement des machines à tisser !
    🙂

    vendredi 17 juin 2016 à 11 h 55 min
  5. Flasquin

    Cé trau coul !!!

    jeudi 21 novembre 2019 à 14 h 50 min
  6. malcom

    1.2.3 viva l’algérie

    jeudi 21 novembre 2019 à 14 h 55 min
  7. jacky

    je suis algerien et ca ma trop aider wallah cimer les bougzer

    jeudi 21 novembre 2019 à 14 h 57 min
  8. guilaume

    j’aime sa wallah

    jeudi 21 novembre 2019 à 14 h 59 min
  9. Severine gogo dominique

    la daronne a alexandre

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 00 min
  10. chris

    le prof il est trop beau mashallah

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 02 min
  11. je suce des grosses bites de noires avec monpote gogo mhh

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 02 min
  12. jackie yaoué

    mahé la slp

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 05 min
  13. Idriss Fode

    au congo ce site nous sert beaucoup merci

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 05 min
  14. jtebzzz

    christ et alexandre les gays

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 06 min
  15. ugo

    mon pere me branle la nuit

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 09 min
  16. le daron a alexandre

    je suis gay avec mon fils

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 12 min
  17. plan q ajt gk7

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 14 min
  18. ugooo

    kestiaa

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 18 min
  19. ugo cazenave

    je veux me faire sucer par Ewan

    jeudi 21 novembre 2019 à 15 h 23 min

Les champs marqués d'une astérisque * sont obligatoires

Markup Controls gras italique citer liens
Emoticons Sourire Grand sourire Triste Stupéfait Mouais Classe Sourire taquin Clin d’œil Rougir Démoniaque Tordu Sourire vert

Envie d'une image avec ton nom ?

Alors, va sur le site Gravatar et inscris toi pour télécharger ton image. Il ne reste plus qu'à entrer la même adresse mail sur le blog que celle choisie sur Gravatar et ton avatar est affiché ! Ch'est pô beau cha ?