Pourquoi les ballons se dégonflent ?

Mosaïques : CogitationsScience

Vendredi 18 janvier 2013

J’ai un zoli ballon. Ce zoli ballon rouge fait guise de tête à un mini mannequin. Et ce zoli ballon rouge à points blancs m’épate par sa ténacité : ça fait un mois que j’attends qu’il se dégonfle. Increvable ce Mario Bross ! Pas comme l’autre, Luigi, qui s’est vite ratatiné en une semaine à peine. Pourquoi cette différence ? Pourquoi les ballons finissent par se dégonfler ?

Déjà, il faut savoir que dans le passé, les ballons étaient fait avec de la baudruche. Cette enveloppe était préparée à partir de la partie la plus large du gros intestin de la vache ou du mouton. Cette même partie qui sert aussi à l’emballage des andouilles, des langues écarlates et autres produits de charcuterie. Oui, c’était des joyeux bouchers qui aimaient s’amuser et danser le tango. Maintenant, la membrane est composée de caoutchouc, lui-même issu du latex chimiquement modifié. Je te passe les détails mais cette modification donne au caoutchouc la propriété de s’étirer et de revenir à son état initial.

En soufflant dans le ballon (ou dans le gant blanc des laborantins), tu exerces une pression sur son enveloppe. De plus, ton air tout juste sorti de tes poumons est chaud donc dilaté. Il prend plus de place que l’air froid et pour avoir plus de place il pousse sur les parois du ballon : il gonfle. Après, l’enveloppe est plus ou moins poreuse et l’air finit par s’échapper. Douuuucement, mais sûûûûrement, sans compter le nœud pas hermétique à 100%.

Sais-tu que les ballons gonflés à l’hélium se dégonflent plus rapidement que ceux gonflés à l’air ? Tout ça parce que les molécules d’hélium sont plus petites que les molécules d’air et elles traversent plus facilement la paroi des ballons. Les ballons à l’hélium se dégonflent en 24h en moyenne contre plusieurs mois pour les ballons remplis d’air. Purée, c’est pas maintenant que Mari Bross nous quittera ! Pour Luigi, je me rappelle m’être amusé à le gonfler avant de le lâcher dans la pièce ou faire du bruit avec en pinçant l’extrémité du ballon. Résultat ? A force de s’étirer encore et encore, la membrane a fini par se distendre et donc devenir plus poreuse encore. En une semaine, couic !

Fort bien tout ça mais j’ai quand même encore une question : l’air chaud et dilaté qui sort de mes poumons finit par se refroidir et donc se contracter. La taille du ballon devrait diminuer un peu. Si c’est le cas, je ne constate pas de différence à l’œil nu. A moins que ce soit la température de la pièce qui maintient son volume ? Autrement dit, est-ce que la différence de température influence la vitesse de gonflement ou de dégonflement du ballon ?

Voui, suis encore un grand garçon !

Pierrot, veux-tu prendre ta plume ?

Les champs marqués d'une astérisque * sont obligatoires

Markup Controls gras italique citer liens
Emoticons Sourire Grand sourire Triste Stupéfait Mouais Classe Sourire taquin Clin d’œil Rougir Démoniaque Tordu Sourire vert

Envie d'une image avec ton nom ?

Alors, va sur le site Gravatar et inscris toi pour télécharger ton image. Il ne reste plus qu'à entrer la même adresse mail sur le blog que celle choisie sur Gravatar et ton avatar est affiché ! Ch'est pô beau cha ?