Moi, l’ail c’est pas ma tasse mais !

Mosaïques : En vracMôa ! Et vous...

lundi 31 juillet 2017

Moi, l’ail, c’est pas trop mon truc. C’est fort, ça pique, c’est vite écœurant, c’est pas facile à doser mais j’ai fini par apprendre à m’en servir, à l’apprécier à petite dose. Mais y’a un truc qui me fait toujours chier : c’est quand il faut l’éplucher, le couper en petits morceaux et toussa. C’est pas grand chose mais ça colle aux doigts, c’est du boulot mine de rien pour un petit truc de rien du tout. Alors, à chaque fois, je trouve une excuse pour le remplacer par une échalote ou un oignon (oui, oui, je sais, ça n’a rien à voir).

Jusqu’au jour où je tombais sur cette planche de bande-dessinée de A boire et à manger qui détaille sa découverte d’un moulin à ail fabuleux : Les geeks aussi aiment cuisiner ! J’en fus intrigué, ça m’a travaillé la tête, alors par curiosité, j’ai cherché sur le Net. Grâce au dessin ressemblant j’ai pu trouver facilement le modèle précis répondant au doux nom de « Mastrad F25102 Moulin à Ail » dont voici sa gueule en photo ci-dessous. Bandant n’est-ce pas ?

Toujours d’après A boire et à manger, ce moulin à ail est fabuleux car très facile d’utilisation et très pratique pour réduire en copeaux non seulement l’ail mais aussi le chocolat, le parmesan, la viande ou je ne sais quoi d’autre. Et surtout très facile à nettoyer à la main ou en machine car démontable. Oh, oh, ce sont les points « démontable » et « polyvalence » qui m’ont bien fait titiller. Regardez ci-dessous comment l’ail est réduit en copeaux grâce au… « Mastrad F25102 Moulin à Ail » (promis, je touche pas de sous en citant la marque).

Las, il était introuvable ! Un grand merci à ma douce, geek de son état pour l’éternité, qui l’a déniché dans un coin obscur du Net et me l’a fait venir… du Japon ! C’était marrant le colis avec plein de caractères japonais. Bref, j’ai pu le tester (sur l’ail uniquement) et fabuleux en effet ! Je ne regrette pas mon choix et il va bien sur l’étagère à épices.

Me voilà donc paré pour l’été en faisant mijoter des petits plats ou en préparant des salades fraîches. Tu l’auras compris, l’Arlequin prend la porte vers d’autres cieux. En septembre, une nouvelle page se tournera, des changements dans sa vie trépidante sont prévus et le blog risque de connaître une activité plus réduite. D’ici là, passe un bel été ma douce lectrice, mon doux lecteur !

Porte avec des motifs à l'Arlequin

Dans la même catégorie

Article précédent
Article suivant

4 Pierrot ont pris leur plume. Et toi ?

  1. Patrice

    Ben, je le vois à près de 200$. Tant pis si ça colle, je me lave les mains après…

    lundi 31 juillet 2017 à 18 h 36 min
  2. Sirtin

    200$ ?! La tranquillité ne vaut pas à ce prix là quand même…

    mardi 1 août 2017 à 11 h 23 min
  3. Maxime

    Quid du presse ail ? C’est fabuleux ce truc, celui d’Ikea marche très bien, même si personnellement j’ai un truc allemand : tu mets l’ail non épluché et tu presses et hop l’ail très finement moulu sort d’un côté. Puis, avec la pointe du couteau tu décolles la peau de l’autre côté pour le jeter à la poubelle sans y toucher. Pour nettoyer, une brosse pour nettoyer le filtre et hop c’est tout bon !!

    mercredi 2 août 2017 à 12 h 12 min
  4. Sirtin

    Pas mal, je ne connaissais pas ! Et ça marche avec le chocolat, le parmesan ou la viande ?
    :mrgreen:

    jeudi 3 août 2017 à 11 h 53 min

Les champs marqués d'une astérisque * sont obligatoires

Markup Controls gras italique citer liens
Emoticons Sourire Grand sourire Triste Stupéfait Mouais Classe Sourire taquin Clin d’œil Rougir Démoniaque Tordu Sourire vert

Envie d'une image avec ton nom ?

Alors, va sur le site Gravatar et inscris toi pour télécharger ton image. Il ne reste plus qu'à entrer la même adresse mail sur le blog que celle choisie sur Gravatar et ton avatar est affiché ! Ch'est pô beau cha ?