Argh, il ne faut pas utiliser le four micro-ondes ! Mouais…

Mosaïques : DossiersScience

vendredi 15 mars 2013

Après Seb, c’est au tour de Camila de réagir à mon article sur le fonctionnement du micro-ondes en posant la question sur ses méfaits et ses dangers. Il est vrai qu’en faisant mes recherches, les articles alarmistes sont légions sur les risques liés au four à micro-ondes. J’avoue que cela m’a agacé car ils te font flipper plus que raison et cela colle parfaitement avec la polémique qui fait rage autour des ondes électromagnétiques : les téléphones portables risquent de griller notre cerveau ? Et la Wi-Fi ? Et les lignes à haute tension ? Et les antennes relais des opérateurs de mobiles ? Stop ! Faisons déjà le point sur ces fameuses ondes.

Le spectre électromagnétique

Il correspond à un classement de toutes les ondes électromagnétiques en fonction de leur longueur d’onde et de leur fréquence. Plus la longueur d’onde diminue (ou sa fréquence augmente), plus l’onde est énergétique. Les ondes sont donc également distinguées en fonction de leur énergie. Bien qu’il n’existe pas de limite physique entre les rayonnements, nous pouvons les regrouper en sept catégories :

  • Les rayons gamma (γ) émises par des éléments radioactifs. Très énergétiques, ils traversent facilement la matière et sont très dangereux pour les organismes vivants. Applications : stérilisation, traitement des tumeurs, gammagraphie…
  • Les rayons X également très énergétiques. Ils traversent plus ou moins facilement les corps matériels et sont un peu moins nocifs que les rayons gamma. Applications : imagerie médicale (radio, scanner), contrôle des bagages dans le transport aérien…
  • Les ultraviolets (UV) qui restent assez énergétiques. Ils sont nocifs pour la peau et provoquent des coups de soleil. Heureusement pour nous, une grande part des ultraviolets est stoppée par l’ozone atmosphérique qui sert de bouclier protecteur. Applications : bronzage, lampes à fluorescence, désinfection…
  • Le domaine visible qui correspond à la partie très étroite du spectre électromagnétique perceptible par notre œil. C’est dans cette portion du spectre que l’on peut distinguer l’ensemble des couleurs de l’arc en ciel, du bleu au rouge.
  • Les infrarouges (IR) émis par tous les corps dont la température est supérieure au zéro absolu (-273°C). Ce sont les ondes associés à la chaleur. Applications : télécommandes, fibre optique, détecteurs de chaleur…
  • Les micro-ondes qui font l’objet de cet article. Ces rayons sont bien moins énergétique que les infrarouges ou la lumière visible. Applications : Wi-fi, téléphone portable, Bluetooth, four à micro-ondes…
  • Les ondes radio qui concernent les ondes ayant les plus basses fréquences. Ce domaine est le plus vaste du spectre électromagnétique et s’étend des longueurs d’onde de quelques cm à plusieurs km. Applications : TV, radio, ADSL, etc.

Spectre électromagnétique
[Source image]

Nous pouvons également distinguer deux grands types d’ondes selon leur type de rayonnement :

  • Les rayons ionisants qui englobent les rayons gamma, les rayons X et une partie des UV. Ils ont ont suffisamment d’énergie pour arracher des électrons aux atomes de la matière : ils ionisent ces atomes. Autrement dit, ces rayons produisent des ions lors de leur passage à travers les atomes et les molécules. Généralement dangereux, ils ont aussi des usages bénéfiques.
  • Les rayons non ionisants qui englobent le reste du spectre électromagnétique. Comme le nom l’indique, ces rayons n’ont pas assez d’énergie pour ioniser les atomes mais ils peuvent avoir des effets biologiques comme les UV.

Revenons à nos micro-ondes

Ouf, l’introduction était un poil longue mais nécessaire pour comprendre que les micro-ondes sont moins énergétiques que les infrarouges et la lumière visible. Leur capacité à réchauffer les aliments viennent de la résonance avec les molécules d’eau. C’est-à-dire que ces molécules possèdent une fréquence propre qui correspond à celle des micro-ondes émises par la machine. Résultat ? Le mouvement des molécules d’eau est démultiplié et la chaleur augmente par frottements.

Notre corps, qui contient également des molécules d’eau, pourrait interagir avec le four, en particulier les yeux, le cerveau et les couilles. D’autant plus, qu’il substituerait des fuites d’ondes si la porte n’est pas assez étanche. Primo, si tel est le cas, nos sentirions de la chaleur et nous nous en éloignerons par réflexe. Franchement, qui s’amuserait à balader ses couilles à l’air devant un four micro-ondes (sans parler des poils qui se déposeraient sur l’aliment, dégoûtant va !) ?

Deuxio, si la porte n’est pas assez étanche, cela veut dire qu’elle est ébréchée et faut pas être malin pour ne pas réparer ladite porte. Si elle ferme mal, la machine ne s’enclenche pas et enfin, les constructeurs ont fait des progrès au point que ces fameuses fuites n’ont plus lieu et si fuites il y a, elles sont bien inférieures aux normes. Pour info, le niveau de fuite maximal toléré par les normes est de 5 mW/cm2 mesuré à 5 cm. or, un four usagé émet 0,4 mW/cm2 soit 10 fois moins. Ce n’est bien sûr qu’une moyenne.

Tertio, contrairement à une idée reçu souvent répandue, les aliments cuit ou réchauffés ne réémettent pas de radiations nocifs pour la santé puisque ce sont des rayons non ionisants et non des rayons radioactifs. Tu peux très bien manger le plat aussitôt après (gare à ta langue) au lieu d’attendre 10 min et te rendre compte que c’est froid, ah que c’est ballot ça !

Pour aller plus loin…

Il suffit de prendre en compte le four conventionnel. Il chauffe l’air dans l’enceinte qui chauffe ensuite l’aliment. La cuisson se fait donc de l’extérieur vers l’intérieur. Le tout par émission de rayons infrarouges qui sont bien plus énergétiques que les micro-ondes ! Bin oui, la chaleur est propagée par les IR et si l’on avait appelé notre four classique : « Four à rayons infra-rouges », comment aurions-nous réagi ?

Rayons émis par le soleil
[Source image]

Sans parler de notre soleil qui te balance un paquet de rayons en permanence dont la lumière visible, les UV qui peuvent provoquer les coups de soleil voire des cancers de la peau et les IR à l’origine de la sensation de chaleur. Place une loupe au-dessus de ta peau et tu sentiras bien vite une brûlure. Ne regardons pas le soleil directement, sous peine de devenir aveugle. La puissance du rayonnement solaire reçue est d’un peu plus de 1000 w/m2, ce qui est énorme ! A comparer avec la puissance des portables

Conclusion

Etc, etc. Il y aurait bien des choses à dire mais tout ce que j’ai lu sur les fours micro-ondes relève tout simplement de la connerie digne d’un hoax si ce n’est de la désinformation pure et simple. Les risques du four micro-ondes relèvent davantage de notre utilisation que de la machine elle-même, comme n’importe quelle autre machine en cuisine (gazinière, friteuse…).

Il est vrai que les ondes se multiplient dans notre environnement et que nous manquons de recul sur leur effet biologique. Il est difficile, actuellement, de trouver une corrélation claire entre leur émission et l’impact sur la santé. Sans compte le fait que ces ondes se multiplient : ondes radios, Wi-Fi, micro-ondes, infrarouges, etc. De quoi engendrer une « techno-peur » qui peut être propice au débat avec les instances gouvernementales et les entreprises. A condition de ne pas tomber dans l’excès inverse : avoir peur de tout, être contre tout et surtout de véhiculer des informations fausses ou des idées reçues.

Bref, je continuerais à utiliser mon micro-ondes pour chauffer mon lait du matin ou tout autre aliment. J’éviterais bien sûr de mettre ma tête ou du métal dedans et tout ira bien, nom d’un p’tit bonhomme !

En savoir plus…
Le four à micro-ondes : dangers réels ou superstitions ?
Fours à micro-ondes et leurs dangers
L’abus d’intox peut griller le cerveau
Point science : le danger des ondes électromagnétiques pour l’homme

Dossier « Le four micro-ondes »
Oups, la gaffe au micro-ondes !
Surébullition au micro-ondes : danger ?
Comment bien chauffer au micro-ondes ?
Le test de la cuillère au micro-ondes

Dans la même catégorie

6 Pierrot ont pris leur plume. Et toi ?

  1. Le Tendre Louis

    Sceptre ou spectre électromagnétique.
    On est en république, bon sang !
    Bravo pour le reste.

    dimanche 17 mars 2013 à 9 h 16 min
  2. Didier

    Tout à fait d’accord avec toi. Je dirais que c’ est un problème d’éducation et d’information du public. Perso, j’utilise mon micro-onde au moins une fois par jour (pour mon petit dej)

    Encore un article intéressant, continue Sirtin!

    dimanche 17 mars 2013 à 17 h 44 min
  3. Sirtin

    Le Tendre Louis : Bien vu pour la phôtte ! Hop, corrigé.

    Didier : Merchiiii et continue à utiliser le micro-ondes !

    dimanche 17 mars 2013 à 19 h 40 min
  4. RIO

    Bonjour,
    Très intéressant votre blog 😉 merci
    Petite question, je travaille en crèche et nous réchauffons les repas dans des assiettes en plastique individuelle …
    Une fois sur deux le contenant est chaud et le contenu brulant d’un côté et froid de l’autre 😐
    Et puis ça refroidit très vite 🤔
    Auriez vous un conseil ?
    Je vous en remercie 😀
    Belle journée ☀

    mardi 5 décembre 2017 à 13 h 23 min
  5. Sirtin

    Si le contenant est chaud est que le contenu est d’une température variable, il me semble que cela vient du contenant qui absorbe plus les ondes au détriment du contenu.

    Autrement dit, remplacez les assiettes en plastiques par autre chose et vérifiez si une différence se produit ?

    Cela me fait ça parfois pour certains bols de matière différente.

    vendredi 8 décembre 2017 à 9 h 24 min
  6. Vive le Québec Libre !!!

    vendredi 14 juin 2019 à 22 h 19 min

Les champs marqués d'une astérisque * sont obligatoires

Markup Controls gras italique citer liens
Emoticons Sourire Grand sourire Triste Stupéfait Mouais Classe Sourire taquin Clin d’œil Rougir Démoniaque Tordu Sourire vert

Envie d'une image avec ton nom ?

Alors, va sur le site Gravatar et inscris toi pour télécharger ton image. Il ne reste plus qu'à entrer la même adresse mail sur le blog que celle choisie sur Gravatar et ton avatar est affiché ! Ch'est pô beau cha ?