D’où vient les changements de couleur des poulpes ?

Mosaïques : FocusScience

mardi 21 décembre 2010

Comme l’atteste cette vidéo, les poulpes (ou pieuvres) peuvent aisément nous surprendre par leur capacité à se « fondre » dans le décor. Pas convaincu ? Alors, regardez aussi les vidéos présentes chez Taupo dans son billet : Thaumoctopus mimicus, la pieuvre mime Marceau. Ainsi, la pieuvre peut changer de couleur en portant des couleurs sombres (noir à rouge-brun) ou claires (rouge à jaune-orange pâle), ou encore réfléchir les teintes vertes et bleues de son environnement. Leur admirable art du camouflage chromatique provient de la présence de trois types de cellules du derme (la couche cellulaire de la peau située juste sous l’épiderme) : les chromatophores, les iridophores et les leucophores.

Les chromatophores sont des grandes cellules pigmentaires, hautement spécialisées. Elles sont entourées d’une couronne de fibres musculaires, en forme de rayons. Leur contraction fait dilater la cellule pigmentée, les pigments sont étalés et la coloration est intense. Le retour au repos fait contracter le sac pigmentaire, les pigments sont moins visibles et l’animal pâlit. La couleur ainsi obtenue dépend à la fois du pigment (y’en a une pléthore !) et de la densité des grains qui le composent, c’est-à-dire de l’état d’expansion de la cellule.

Chromatophore

[Source image : lien cassé]

Chez le poulpe adulte, les chromatophores sont superposés en 4 ou 5 couches sur leur peau. Un poulpe mesurant 3 mm à la naissance en possède déjà 70 et adulte il y en a de 1 à 2 millions, soit 100 à 200 par mm² ! Surtout, les chromatophores se recouvrent d’éléments réflecteurs, les iridophores, et des corps blancs, les leucophores, qu’elles masquent ou dévoilent, permettant alors des changements de couleurs.

Chromatophore

[Source image]

Les iridophores ou guanophores sont des cellules pigmentaires qui réfléchissent la lumière au moyen de lames cristalloïdes de schemochromes produites à partir de guanine cristallisée, résidu du catabolisme des acides aminés. Une phrase compliquée pour signifier qu’à la lumière, les irodophores génèrent des couleurs iridescents par diffraction de la lumière sur l’empilement de plaques. En gros, elles agissent comme un prisme et réfléchissent les couleurs verte et bleue.

Iridophore

Les leucophores sont proches des iridophores mais en utilisant cette fois de la purine cristallisée pour réfléchir la lumière dans les tons blancs. Des tâches blanches apparaissent donc sur la peau.

Leucophore

[Source image]

Pour résumer, lorsque les chromatophores se contractent, ils dévoilent les iridophores et les leucophores. Les iridophores réfléchissent automatiquement les rayons lumineux qui les touchent, quelle que soit la longueur d’onde émise. Les leucophores, eux, forment des taches claires ou sombres. Les chromatophores imitent simplement le clair-obscur ou l’intensité du fond. La combinaison de ces différentes cellules détermine la coloration du poulpe. Ce qui est intéressant est de savoir que les changements de couleur mais également les altérations de textures sont contrôlés par le système nerveux. Mais la question qui tarabuste encore les scientifiques est : comment font-ils pour imiter à la perfection le décor ambiant alors qu’ils ne voient pas leur corps entier ni à 360° ?. Je me le demande aussi !

Et pour finir, connaissez-vous la différence entre une seiche, un calmar et un poulpe ? Réponse en commentaire !

Plus de détails…
Pieuvre ou poulpe
Tout sur Octopus

Dans la même catégorie

2 Pierrot ont pris leur plume. Et toi ?

  1. Sirtin

    Le calmar évolue en pleine mer.
    La seiche est un peu au-dessus du fond marin.
    Le poulpe (ou la pieuvre) ne quitte que rarement le fond marin.

    Et bien sûr, ils présentent des différences morphologiques mais ceci est une autre histoire…

    mardi 21 décembre 2010 à 23 h 57 min

Les champs marqués d'une astérisque * sont obligatoires

Markup Controls gras italique citer liens
Emoticons Sourire Grand sourire Triste Stupéfait Mouais Classe Sourire taquin Clin d’œil Rougir Démoniaque Tordu Sourire vert

Envie d'une image avec ton nom ?

Alors, va sur le site Gravatar et inscris toi pour télécharger ton image. Il ne reste plus qu'à entrer la même adresse mail sur le blog que celle choisie sur Gravatar et ton avatar est affiché ! Ch'est pô beau cha ?