Pourquoi pleurer en arrachant un poil du nez ?

Mosaïques : HumanusScience

mardi 9 mars 2010

Aaah, fourrer son doigt dans le nez, quel plaisir ! Mais si, mais si, vous l’avez tous fait au moins une fois dans votre p’tite vie. Le doigt qui se promène dans la narine, touillant consciencieusement de fond en comble, l’ongle s’arrêtant sur les crottes (dures ou molles) pour les gratter et les éjecter, voire même les manger pour les plus aguerris en suçant le doigt. Seulement, il arrive parfois que les crottes s’agglomèrent dans une touffe de poils et ça tire et ce n’est pas agréable. Vous avez beau gratter, ça ne veut pas partir alors il n’y a pas 36 solutions, soit vous laissez comme ça en cachant du mieux la touffe poilue crottée, soit vous prenez votre courage à deux mains en insérant deux doigts en forme de pince pour tirer d’un coup sec la touffe ou le poil de nez.

RROGNTUDJUUUU !!!

Cette injure à la Prunelle ne saurait décrire la désolation qui vous empare : la douleur vive qui manque de vous arracher le nez, accompagnée d’une larme torrentielle à l’œil. Ça ne rate jamais ! Combien de fois vous m’avez demandé : Mais pourquoi on pleure quand on arrache un poil du nez ? (c’est peu dire la gravité du sujet). N’ayez crainte manantes et manants, votre preux chevalier s’en est allé par vaux et par monts vous rapporter un semblant de réponse. Déjà, penchons nous un peu sur l’anatomie de l’appareil lacrymal, cet ensemble d’organes qui permet de produire des larmes.


[Source image]

Sous l’effet de différents stimulus (irritations, émotions, lumière excessive…), les larmes sont produites par la glande lacrymale, située dans l’orbite oculaire, et débordent de l’œil si elles sont produites en trop grande quantité. Sinon, elles se déversent dans le sac lacrymal via le canal du point lacrymal puis dans la cavité nasale (les flèches noires représentent le trajet des larmes). Veuillez m’excusez si je simplifie trop mais je ne veux pas me lancer dans les détails.

Sachez simplement que les glandes lacrymales sont innervées par le nerf facial VII. Or, les poils du nez (ou vibrisses) et les fosses nasales sont innervés par le nerf trijumeau V. Lors de la présence de poussières ou de certaines molécules irritantes, un signal nerveux est envoyé au cerveau via le nerf trijumeau V. Le cerveau va ensuite commander l’éternuement ou bien envoyer un autre signal nerveux au nerf facial VII afin de provoquer une réaction des glandes lacrymales et donc une production des larmes.

La solution apportée par le preux chevalier est donc la suivante : arracher un poil du nez provoque une stimulation du nerf trijumeau V qui se propage ensuite jusqu’au glandes lacrymales via le nerf facial VII. Votre larmoiement est en réalité un réflexe automatique et indépendant de votre volonté, qu’elle soit d’or, d’airain ou d’acier.

Maintenant, sauriez-vous répondre à cette question : Quel est le nerf le plus long du corps humain ?. Réponse en commentaire !

Dans la même catégorie

Article précédent

9 Pierrot ont pris leur plume. Et toi ?

  1. Sirtin

    Voici la réponse :

    Le nerf optique bien sûr !
    La preuve : arracher un poil du cul fait tirer une larme.

    :mrgreen:

    mardi 9 mars 2010 à 12 h 58 min
  2. Aaaaaaahhhh!!!! Merci Sirtin pour avoir enfin eclairci un mystere tenace!

    mardi 9 mars 2010 à 14 h 51 min
  3. Tarzou

    MDR !!!

    Vraiment excellent cette news !
    J’adore ! :mrgreen:

    mardi 9 mars 2010 à 23 h 47 min
  4. Angelamariel

    Bonjour!

    Les larmes sont produites par la glande lacrymale et passent par le point lacrymal lorsque l’on pleure, si la capacité du point supérieur et inférieur est dépassé, les larmes passent par dessus les paupières et ce sont les larmes qui coulent sur les joues.
    Elles ne jaillissent donc pas du point lacrymal (cf schéma) mais passent par le canal du point lacrymal pour se jeter dans le sac lacrymal puis dans le nez (ce qui explique que l’on ai envie de se moucher lorsque on a pleuré).
    Néanmoins bravo pour ce travail de recherche toujours aussi intéressante et innovante !

    mercredi 10 mars 2010 à 16 h 33 min
  5. ianux

    Vibrisses !!!
    Vous voulez dire que les moustaches du chat sont des poils de nez ?
    Cela expliquerait bien des choses !

    jeudi 11 mars 2010 à 5 h 07 min
  6. Sirtin

    Angelamariel : Merci pour la correction, je n’avais pas très bien compris en fait. J’ai corrigé dans l’article.
    😛

    ianux : Tout à fait ! C’est pour que les chats garantissent leur réputation d’animal propre, loin des crottes de nez et autres miasmes peu recommandables.
    :mrgreen:

    jeudi 11 mars 2010 à 9 h 22 min
  7. gobot

    Tout ca c’est bien mais peux tu expliquer pourquoi s’arracher un poil du nez fait eternuer alors que s’arracher un poil du cul ne fait pas peter ?

    jeudi 14 avril 2016 à 7 h 04 min
  8. Sirtin

    Oh oh en voilà une vaste question !!

    jeudi 14 avril 2016 à 8 h 47 min

Les champs marqués d'une astérisque * sont obligatoires

Markup Controls gras italique citer liens
Emoticons Sourire Grand sourire Triste Stupéfait Mouais Classe Sourire taquin Clin d’œil Rougir Démoniaque Tordu Sourire vert

Envie d'une image avec ton nom ?

Alors, va sur le site Gravatar et inscris toi pour télécharger ton image. Il ne reste plus qu'à entrer la même adresse mail sur le blog que celle choisie sur Gravatar et ton avatar est affiché ! Ch'est pô beau cha ?